Rolandgarros.fr, tous les défauts des sites à la mode

Nous sommes fin mai, Roland Garros a commencé. Je cherche le palmarès de Roger Federer en grand chelem, je vais donc jeter un œil au site, qui a apparemment été intégralement retravaillé.

Voici la page d’accueil que l’on me propose.

01-roland-garros-accueil

Honnêtement, je ne sais pas trop par quoi commencer. Je vais faire une liste, c’est plus facile à lire.

1. Le site est en anglais. L’URL que j’ai saisie est bien « http://www.rolandgarros.fr », l’URL affichée est bien « http://www.rolandgarros.fr », mais le site est en anglais. Et surtout, je ne trouve aucun moyen de changer la langue : sur la version du site « très large » trois drapeaux en haut à droite permettent de modifier la langue affichée, mais ces drapeaux disparaissent sur la version « large mais pas trop ». Le site s’adapte à la résolution du terminal d’affichage c’est intéressant, mais pas si certaines fonctions importantes doivent disparaître (d’autant que ma résolution ici est relativement élevée, et qu’il y a bien de la place dans la barre supérieure !)

2. Le message principal de cette page, celui qui prend le plus de place à l’écran en dehors du nom du tournoi, c’est… le bandeau d’avertissement au sujet des cookies. Certes c’est un problème que l’on rencontre sur une grande partie des sites internet aujourd’hui, mais n’était-il pas possible de diminuer la taille de ce bloc ?

3. Cela ne se voit pas sur la copie d’écran, mais l’image de fond a mis un temps fou à se charger. Et c’est normal, puisqu’elle pèse 1,6Mo. Je détaille un peu : cette image de terre battue, qui ne donne aucun renseignement si ce n’est le nom (il y a le logo pour ça) et le jour du tournoi, pèse 1,6Mo. Il semble que les concepteurs n’aient pas envisagé le tournoi comme un événement mondial, un événement susceptible d’intéresser des gens qui n’ont pas une connexion de type fibre à 100Mb. Heureusement cette image ne s’affiche pas sur mon mobile…
Petit bonus : le texte de l’image n’est pas en texte mais en image. En terme d’accessibilité, c’est très mauvais.

4. Le menu principal se cache derrière un minuscule picto hamburger, quelle que soit la résolution de la machine qui affiche le site. J’ai un écran qui peut afficher 1920 pixels en largeur, mais les concepteurs ont estimé que le menu principal, autrement dit « les liens », autrement dit (bis) le principe même de la navigation sur internet, devait être caché derrière un petit picto en haut à gauche.

5. À l’image des drapeaux permettant de changer la langue, le bouton de recherche n’est visible que sur la version du site « très large ». Les concepteurs ont dû considérer qu’il ne s’agissait pas d’une fonctionnalité importante. Et parce qu’il n’était pas question d’utiliser un banal champ texte visible en permanence, le champ est masqué par défaut et ne s’affiche qu’au clic sur le picto loupe. Pourquoi faire simple quand on peut faire tendance ?

6. Qu’est-ce qu’on trouve d’autre sur cette page d’accueil ? Des sponsors en affichage permanent dans la barre du haut (IBM) et dans la barre du bas (FFT, BNP, Fedex, Engie… parfois en gif animé !) Deux belles bandes horizontales qui réduisent considérablement la surface utile d’affichage.

Je parle de site à la mode dans le titre de la note, je vais donc mettre des points : un point pour l’image énorme et inutile, un point pour le menu hamburger pénible et inutile, un point pour la recherche cachée, un point pour les barres horizontales en affichage permanent. Belle performance… et ce n’est pas terminé !

Je poursuis mon exploration de cette page d’accueil.

02-roland-garros-match

Les matchs du jour. Enfin un peu de contenu potentiellement intéressant ! Pour être bien à la mode (un point de plus), les concepteurs ont pensé à ajouter un genre de « match de tweet » : le joueur dont le hashtag est le plus twitté gagne, il a droit à un petit rond bleu derrière sa photo. (Note : sur Firefox le rond entoure une photo ronde, ce qui est beaucoup plus élégant que sur ma capture réalisée avec Safari.) Je ne comprends pas l’intérêt, je ne comprends pas non plus le pourcentage affiché au dessus du nom du joueur, mais je pense que je ne suis simplement pas dans la cible. (Pourtant j’utilise Twitter ?)

Après les deux matchs du jour, nouvelle image lourde et inutile :

03-roland-garros-image-lourde-inutile

…Puis on passe à un mur d’actualités, sous forme de tuiles pour être à la mode (encore un point de glané). C’est moins lisible que sur une grille classique, mais c’est beaucoup plus tendance ! Je note que chaque tuile présente un petit picto réseaux sociaux (un point de plus), associé à un chiffre plus ou moins grand dont on ne sait absolument pas ce qu’il représente : un article sur Federer (pas sur mes captures d’écran) est associé au chiffre 1.3K, alors qu’il a été partagé 6 fois sur Facebook et 96 fois sur Twitter. Que peut-on en conclure ? L’article a été lu 1300 fois ? Il a touché 1300 personnes ?

Je teste l’affichage d’une vidéo (en haut à droite sur la capture ci-dessous.)

04-roland-garros-news

Pas de chance : sur mon navigateur la vidéo ne se lance pas, du coup l’écran se grise et… il ne se passe rien. Petit bonus : impossible de masquer ce halo gris puisque le lecteur vidéo, qui contient le bouton fermer, ne s’affiche pas. Je rencontre ce bug avec Safari ; sur Firefox la vidéo ne se lance pas mais au moins le bouton fermer s’affiche ! Cela dit après avoir masqué la vidéo impossible d’essayer de relancer une autre vidéo, le clic est désormais inactif. Ça fait pas mal de bugs.

05-roland-garros-news-video-bug

Après ces jolies tuiles je repasse sur une image lourde et inutile, sur la rubrique In the stadium, puis sur une dernière image lourde et inutile, et enfin sur la rubrique RG across the world. Les informations de ces deux dernières rubriques sont affichées sous forme de grille classique, ce qui les rend plus agréable à scanner (mais moins élégantes, j’imagine).

J’en profite pour ajouter un problème que l’on évoque pas très souvent : l’incompatibilité des extensions avec les sites internet complexes que l’on voit de plus en plus (coucou Tumblr !). Sur mes navigateurs, de nombreux éléments ne fonctionnent tout simplement pas : impossible d’afficher la recherche (!), le menu principal (!!), etc. Bien sûr, les concepteurs ne peuvent pas tout tester, surtout pas les extensions, mais il est si simple de ne pas rencontrer ce genre de souci ! Il suffit… d’afficher le menu et la recherche par défaut, et pas au clic. Cette solution n’a que des avantages, mais elle est peut-être moins tendance…

À la fin je teste un simple enregistrer la page sous, pour avoir une idée du poids de l’ensemble : 10Mo avec Safari, 4Mo avec Firefox, 5Mo avec Chromium (je ne sais pas précisément pourquoi le poids n’est pas le même, mais une chose est sûre, il est beaucoup trop élevé). J’hésite : est-ce que j’ajoute un point à la mode pour cette dernière horreur ? Le chargement de ce site sur ma (modeste ?) connexion 4Mb est interminable. C’est un travail lamentable.

Bref, cette page d’accueil me déçoit. Le site avait besoin d’un vrai rafraichissement c’est sûr, mais je ne pense pas que les concepteurs aient pris le bon chemin. Cette version à la mode peut séduire esthétiquement mais elle risque d’énerver sur bien des points. Et surtout, elle a à mon avis un gros souci : quand on est à la mode, on est très vite dépassé. Faudra-t-il la refaire dans deux ans parce que les codes <menu hamburger>, <images pleine page> et <réseaux sociaux partout> ne sont plus tendance ?

Une dernière remarque, au sujet de l’expérience utilisateur de ce site. J’ai fait relire rapidement cette note à madame, qui m’a fait remarquer ceci : « le pire, c’est que personnellement c’est pour voir le tennis que je viens sur ce site, et je n’ai même pas trouvé comment regarder un match ! » En effet, il n’y a apparemment aucun lien vers le direct, seul l’affichage des scores est possible. J’imagine que c’est une histoire de droits, et que seul France Télévisions a la possibilité de diffuser les matchs. Mais pour les visiteurs, c’est un réel problème.

J’en profite au passage pour louer le travail des intégrateurs, au sens large. En rédigeant cette note j’ai testé la page avec plusieurs machines, plusieurs navigateurs, plusieurs résolutions etc. Je n’ai pas le temps d’en faire plus (ce qui rend ma liste de remarque bien peu exhaustive), mais je me rends compte du travail de fou que ça représente.

Les comparateurs de prix, ce mal des temps modernes

Je déteste les comparateurs de prix. Pas les comparateurs spécialisés, que je consulte régulièrement et qui m’apportent de précieuses informations. Je déteste les comparateurs généralistes, qui pourrissent les résultats de mes recherches Google à la recherche d’une petite commission qu’ils ont bien du mal à justifier. Ils parasitent les résultats, ils me renvoient vers des pages imbuvables, bref ils me font perdre mon temps.

Aujourd’hui, je recherche des feuilles de papier abrasif 115x107mm. Je tape ma requête dans Google.

Google.fr - recherche "acheter abrasif 115 107"

Je commence par les liens sponsorisés, dont les intitulés laissent augurer le meilleur. Premier résultat : cherchons.com, avec un attirant amas de mots-clés « Abrasif 115 pas cher – Vous cherchez Abrasif 115 ?‎ www.cherchons.com/Abrasif+115 Comparez les prix Abrasif 115 !‎ ».

Résultat de ma recherche sur cherchons.com

Ma requête Google est la suivante : « acheter abrasif 115 107 ». Une fois sur le site de cherchons.com, elle s’est transformée en « abrasif 115 ». Sans surprise avec des mots-clés aussi flous, les résultats obtenus sont totalement sans intérêt. Je m’amuse à découvrir les plus farfelus (heureusement pas en haut de page) : « instrument abrasif ongles et cuticules », « peau de mouilleur microfibre », « dégraissant pour piscine », « chiffonnier 5 tiroirs »… Bref cherchons.com ferait sans doute mieux d’éviter de payer Google pour se retrouver en lien sponsorisé dans ce cas précis.

Résultat sponsorisé suivant : idealo et son élégant « Abrasif 115‎ www.abrasif-115.fr.idealo.fr/ Abrasif 115 à prix fous! Les économies sont sur Idealo.fr‎ ».

Résultat de ma recherche sur idealo

De façon plus ou moins surprenante, idealo fait la même erreur que cherchons.com, à savoir une mauvaise récupération de mes mots-clés. Ici aussi il n’est question sur leur site que d’« abrasif 115 », et ici aussi les résultats n’auront pas la moindre pertinence. J’ai consulté les 17 pages de résultats sans trouver l’article que je recherche — et en supportant un bug qui fait remonter la page tout en haut une fois que cette dernière est chargée. C’est extrêmement désagréable, mais est-il nécessaire de le préciser ?

Ces deux entreprises paient pour se retrouver en haut de la page des résultats de Google. J’espère que ça ne leur coûte pas trop d’argent.

Je passe aux résultats naturels — qui n’ont vraiment plus rien de naturel, mais c’est une autre histoire. En première page, le site ma-reduc.com me renvoie un résultat très intéressant intitulé « Bosch Feuilles abrasives 115 x 107 mm, 60, pack de 10 ». Je clique, le site s’ouvre.

Résultat de ma recherche sur ma-reduc

Au milieu de cette page totalement illisible, je trouve ce que je cherche : un lien vers un site marchand proposant l’article qui m’intéresse. Bien entendu et comme sur tous les sites de ce genre, il n’est pas possible de faire un clic droit pour ouvrir la fenêtre dans un nouvel onglet ; je suppose que cette commande basique ne permet pas aux comparateurs de récupérer leur commission. Je clique (gauche, donc), ce qui ouvre… une nouvelle fenêtre minuscule. Sérieusement ? Je répète : sérieusement ? Ouvrir le résultat de ma recherche dans une fenêtre de moins de 800 pixels de large sur un écran qui en compte 1920 ?

Plus amusant encore : le site de Topachat est responsif, ce qui fait que la taille de la page qui s’ouvre est adaptée à la minuscule fenêtre imposée par ma-reduc.com (et pas du tout à celle de mon moniteur).

Résultat de ma recherche sur topachat

Finissons en beauté : la page ouverte n’est pas la fiche produit de l’article que je recherche mais la page d’accueil de Topachat. Pour le gag, j’ai fait une recherche « abrasif » sur le site : aucun résultat trouvé.

Résultat de la recherche "abrasif" sur topachat

Je retourne voir les résultats de ma requête Google et je passe à la page suivante. Nouvel essai : webmarchand.

Résultat de ma recherche sur webmarchand

Ma requête a cette fois été transformée en « abrasif pour ponceuse vibrante », ce qui est plus proche… mais toujours beaucoup trop flou. Le seul résultat fourni est à côté de la plaque (mais moins que précédemment), et l’autre proposition de webmarchand me fait sourire (« alciumpeche, pêche en bateau et surfcasting » ?)

Cinquième et dernière tentative : choozen, toujours en page deux de ma recherche Google.

Résultat de ma recherche sur choozen

Victoire ! Sur les 39 résultats proposés, 2 correspondent enfin à ce que je cherche ! Les deux produits sont perdus dans la page de résultats, ils se trouvent sur le même site internet (pour un comparateur c’est dommage), mais ils existent !

J’arrête là, ça m’épuise. Je ne trouve rien à sauver : les résultats sont mauvais, l’ergonomie des sites est catastrophique, le temps perdu considérable. Sincèrement, qui peut imaginer qu’un utilisateur puisse s’infliger une recherche pareille ?

Je garde le meilleur pour la fin, bien sûr : le premier résultat de Google me renvoyait vers le site de rueducommerce, qui propose l’article que je recherche. Le deuxième ? Pareil. Le troisième ? Pareil. Bravo les comparateurs, beau travail.

PS. Quelqu’un connaitrait-il une extension Firefox (ou Chrome, ou…) permettant de supprimer les résultats des comparateurs de prix de Google ? Je ne sais pas si ça existe, mais ce serait une rudement bonne idée.

Pimkie, une page d’accueil… surprenante

Je découvre sur le site de Mathieu Fauveaux la nouvelle fiche produit du site Pimkie. Curieux, je vais jeter un œil au reste du site.

Voici une copie d’écran de la page d’accueil.

Pimkie.fr - homepage

Autant le dire tout de suite, ma visite s’arrêtera là.

L’inconvénient d’une copie d’écran, c’est que l’on ne voit pas les animations. J’ajoute donc cette mention : le menu « LA COLLECTION », ouvert sur le screenshot ci-dessus, se ferme au bout de quelques secondes.

Je la refais, pour être le plus clair possible : le menu de navigation s’ouvre lorsque j’arrive sur le site et se ferme quelques instants plus tard.

Quel peut être le but de cette animation ? Malheureusement, je n’en vois qu’un seul : les clients ne trouvent pas immédiatement ce qu’ils sont venus chercher sur le site. À ce moment-là, pourquoi, pourquoi ne pas avoir modifié la barre de navigation en y insérant les catégories de produits ?!

L’équipe qui a conçu le site veut manifestement pousser des contenus : blog, jeu concours, looks du moment. Très bien, mais pas à cet endroit ! Les clients s’attendent à trouver les catégories de produits dans la barre de navigation principale, pourquoi y mettre autre chose ?! Point important : ce n’est pas parce que ces contenus figurent à un endroit « chaud » (la barre de navigation principale) qu’ils seront vus par le client.

De mémoire, la barre de navigation principale du site de Pimkie a toujours fonctionné de cette manière. Cette animation à l’ouverture du site me laisse penser que le problème posé par ce choix est connu, alors pourquoi ne pas le résoudre sérieusement plutôt que de chercher des solutions alternatives incongrues, lourdes et peu efficaces ? Cette animation est d’autant plus inutile qu’elle ne concerne que les visiteurs qui passent par la page d’accueil, autant dire certainement pas la majorité.

Bon, voilà pour le point qui m’a le plus marqué sur cette page d’accueil. Cela dit, ce n’est pas la seule chose qui me chagrine, loin de là. Le point suivant est un grand classique du moment : le carrousel.

Pimkie.fr - carrousel en homepage

Je fais court : les slides défilent automatiquement, beaucoup trop vite et en permanence (c’est tellement pénible que j’ai préféré fermer la fenêtre pour rédiger mon article) et le contrôle utilisateur est quasi-inexistant. Confrères concepteurs, je vous renvoie à ces deux articles sur le sujet : 5 big usability mistakes designers make on carousels et Ergonomie des carrousels : 10 principes à respecter. Oh, et à ce bref article de Jakob Nielsen : Auto-Forwarding Carousels and Accordions Annoy Users and Reduce Visibility.

Quant au reste de la page, je fais plus court :

• les textes sont beaucoup trop petits. La barre de navigation principale utilise une police en équivalent 10px, même les liens du footer sont plus grands ! Encore une lecture intéressante (là aussi, on en trouve des milliers sur internet) : 16 pixels for body copy. Anything less is a costly mistake.

• Toujours au sujet de la barre de navigation : les items du menu sont trop proches et peu lisibles. L’ajout de caractères fantaisistes, très tendance bien sûr, n’arrange rien.

• Color forecast : c’est quoi ? Vous connaissez beaucoup de gens qui vont trouver le temps de flâner sur votre site et s’amuser à cliquer sur un lien (joli contraste, au passage) sans savoir ce qui se trouve derrière ?

• Le poids donné aux différents éléments du header me laisse perplexe : l’encart Facebook prend plus de place que les liens « mon compte » et « mon panier » réunis !

• Le faux champ texte d’inscription à la newsletter, en dessous du carrousel, est particulièrement énervant : lorsque je clique dedans pour insérer mon adresse e-mail, une fenêtre s’ouvre et m’impose de remplir un long formulaire (oui, 8 questions pour une simple inscription à la newsletter c’est TRÈS LONG). Pas du tout décourageant.

Pimkie.fr - layer d'inscription à la newsletter

(Il y a même un bouton « Annuler » ! Ça faisait longtemps.)

• L’intégration des encarts sociaux (Facebook, Google+, Youtube, Twitter, n’en jetez plus !) est dégueulasse.

• Plus anecdotique : certaines majuscules ont des accents (NOUVEAUTÉS), d’autre pas (VIDEO, CONNECTES).

• Plus anecdotique mais amusant : on peut faire une recherche sans remplir le champ de recherche.

Bien. Comme je le disais plus haut, ma visite s’arrêtera là.