4 octobre 2011 8

Lemonde.fr : une gestion des liens très confuse

By in ergonomie web

Les articles des sites d’actualités sont fréquemment assortis de liens permettant aux visiteurs d’approfondir le sujet. Sur le site du Monde ces liens sont en bleus, ce qui les distingue bien du corps du texte noir. Ils passent au rouge et sont soulignés en rollover.

LeMonde.fr - liens en bleu, rollover en rouge

En revanche, ces liens ne changent pas de couleur lorsqu’ils ont déjà été visités. C’est un point régulièrement soulevé par certains experts : dans son livre « Site web : priorité à la simplicité », paru en 2006, Jakob Nielsen parle d’un « problème d’utilisabilité à fort impact ».

Dans les grandes lignes, ce comportement permet entre autres aux utilisateurs :
• de ne pas perdre de temps à consulter les mêmes liens de manière non intentionnelle ;
• de revisiter certains liens intéressants.
L’article détaillé se trouve ici. (1)

Sur le site du Monde, il y a plus gênant. En marge des liens bleus évoqués précédemment, on trouve de-ci de-là des « textes cliquables » (j’utilise cette expression pour les distinguer) qui se fondent dans le corps de l’article et qu’il est quasiment impossible de discerner. Sur l’image ci-dessous, les 2 paragraphes visibles ne contiennent pas 2 mais… 8 liens.
Note : l’article est actuellement consultable à cette adresse.

LeMonde.fr - liens cachés

J’ai isolé 2 types de textes cliquables :
les verbes employés à l’infinitif (« engager », « révoquer », « engager » à nouveau, « agir ») renvoient vers le site http://conjugaison.lemonde.fr ;

LeMonde.fr - page de conjugaison

certains noms propres (« François-Marie Banier », « Jean-René Farthouat ») redirigent le lecteur sur un genre de  SERP (acronyme de Search Engine Result Page, page de résultat de recherche). Certains, mais pas tous ! (Le texte « Liliane Bettencourt » n’est pas un lien par exemple.) Par ailleurs, seule la première itération de ces noms propres est cliquable, les suivantes ne le sont pas.

LeMonde.fr - fausse page de résultats de recherche

Pour savoir que ces textes sont cliquables, il faut passer son curseur dessus : après une seconde de survol (sans bouger !), le pointeur de la souris se transforme en main et le texte se souligne. J’ai testé le site sur PC (Internet Explorer 8, Firefox 3.6) et Mac (Safari 5, Firefox 7), le comportement est le même partout.

Question : pourquoi traiter ces liens de cette manière ? Si on estime qu’ils présentent de l’intérêt pour le lecteur, pourquoi ne pas les mettre en valeur ? Si après réflexion on les considère comme peu appropriés, pourquoi ne pas les supprimer ?

Dans l’état actuel des choses, la plupart des visiteurs risquent de passer à côté.

(1) Je suis d’ailleurs assez ennuyé que mon propre site ne suive pas cette recommandation. Ma connaissance de WordPress est encore un peu limitée…

8 commentaires

Tags: , ,

8 Responses to “Lemonde.fr : une gestion des liens très confuse”

  1. Anne-Sophie dit :

    Bonjour,

    pour répondre au (1), cela peut être résolu en ajoutant à la feuille de style CSS de votre thème une ligne de ce type : a:visited {color:#00FF00;}

    Pour en revenir à l’article lui même, je me suis moi même déjà posée la question « pourquoi traiter ces liens de cette manière ? » après avoir cliqué sur un de ces liens non intentionnellement en ayant voulu sélectionner du texte…

  2. charleslp dit :

    Bonjour Anne-Sophie et merci de votre commentaire !

    J’essaierai de modifier mon thème quand j’aurai un peu de temps. Il me restera à trouver une couleur pour ces liens visités ; j’avoue que ça m’ennuie un peu de modifier la charte graphique que j’avais mise en place, mais c’est pour le bien des lecteurs… :)

  3. Alban dit :

    Le but de ces liens est en toute logique le référencement.
    Il n’y a pas 8 liens dans cette article mais plus de 30. Sur tous les verbes à l’infinitif. Ainsi que sur toutes les premières occurrences des noms propres. La première occurrence de Lilianne Bettancourt étant dans la légende de la photo (en rollover). Pourquoi seulement pour la première occurrence ? Car en référencement seule la première occurrence compte.

    La réponse d’Anne-Sophie est exacte, mais nécessite d’être précise afin de ne viser que certains liens (en excluant les liens du menu par exemple).
    Une fois la couleur choisie avec wordpress cela prend moins d’une minute à mettre en place montre en main.

  4. charleslp dit :

    Le référencement est certainement l’une des raisons de ce choix étrange, au moins pour les liens des noms propres (je parlais de 8 liens sur ma copie d’écran, il y en a effectivement davantage dans l’article). Cela dit, pourquoi ne pas les mettre en valeur ? J’imagine qu’ils pourraient intéresser les lecteurs.

    Concernant les liens des verbes à l’infinitif, je suis plus circonspect.

  5. nimbus dit :

    Cette multiplication des liens a un effet collatéral bien ennuyeux : j’ai l’habitude de capturer les articles qui m’intéressent pour les conserver dans le logiciel Evernote. Or une fois transférés dans cet environnement, tous liens réapparaissent soulignés et dans un beau bleu intense, ce qui rend la lecture pour le moins inconfortable…

  6. charleslp dit :

    Le problème ne se pose pas avec d’autres sites ? Une histoire de feuille de style, peut-être ?

Leave a Reply