18 février 2013 7

Pimkie, une page d’accueil… surprenante

By in e-commerce, ergonomie web, interface utilisateur, réseaux sociaux

Je découvre sur le site de Mathieu Fauveaux la nouvelle fiche produit du site Pimkie. Curieux, je vais jeter un œil au reste du site.

Voici une copie d’écran de la page d’accueil.

Pimkie.fr - homepage

Autant le dire tout de suite, ma visite s’arrêtera là.

L’inconvénient d’une copie d’écran, c’est que l’on ne voit pas les animations. J’ajoute donc cette mention : le menu « LA COLLECTION », ouvert sur le screenshot ci-dessus, se ferme au bout de quelques secondes.

Je la refais, pour être le plus clair possible : le menu de navigation s’ouvre lorsque j’arrive sur le site et se ferme quelques instants plus tard.

Quel peut être le but de cette animation ? Malheureusement, je n’en vois qu’un seul : les clients ne trouvent pas immédiatement ce qu’ils sont venus chercher sur le site. À ce moment-là, pourquoi, pourquoi ne pas avoir modifié la barre de navigation en y insérant les catégories de produits ?!

L’équipe qui a conçu le site veut manifestement pousser des contenus : blog, jeu concours, looks du moment. Très bien, mais pas à cet endroit ! Les clients s’attendent à trouver les catégories de produits dans la barre de navigation principale, pourquoi y mettre autre chose ?! Point important : ce n’est pas parce que ces contenus figurent à un endroit « chaud » (la barre de navigation principale) qu’ils seront vus par le client.

De mémoire, la barre de navigation principale du site de Pimkie a toujours fonctionné de cette manière. Cette animation à l’ouverture du site me laisse penser que le problème posé par ce choix est connu, alors pourquoi ne pas le résoudre sérieusement plutôt que de chercher des solutions alternatives incongrues, lourdes et peu efficaces ? Cette animation est d’autant plus inutile qu’elle ne concerne que les visiteurs qui passent par la page d’accueil, autant dire certainement pas la majorité.

Bon, voilà pour le point qui m’a le plus marqué sur cette page d’accueil. Cela dit, ce n’est pas la seule chose qui me chagrine, loin de là. Le point suivant est un grand classique du moment : le carrousel.

Pimkie.fr - carrousel en homepage

Je fais court : les slides défilent automatiquement, beaucoup trop vite et en permanence (c’est tellement pénible que j’ai préféré fermer la fenêtre pour rédiger mon article) et le contrôle utilisateur est quasi-inexistant. Confrères concepteurs, je vous renvoie à ces deux articles sur le sujet : 5 big usability mistakes designers make on carousels et Ergonomie des carrousels : 10 principes à respecter. Oh, et à ce bref article de Jakob Nielsen : Auto-Forwarding Carousels and Accordions Annoy Users and Reduce Visibility.

Quant au reste de la page, je fais plus court :

• les textes sont beaucoup trop petits. La barre de navigation principale utilise une police en équivalent 10px, même les liens du footer sont plus grands ! Encore une lecture intéressante (là aussi, on en trouve des milliers sur internet) : 16 pixels for body copy. Anything less is a costly mistake.

• Toujours au sujet de la barre de navigation : les items du menu sont trop proches et peu lisibles. L’ajout de caractères fantaisistes, très tendance bien sûr, n’arrange rien.

• Color forecast : c’est quoi ? Vous connaissez beaucoup de gens qui vont trouver le temps de flâner sur votre site et s’amuser à cliquer sur un lien (joli contraste, au passage) sans savoir ce qui se trouve derrière ?

• Le poids donné aux différents éléments du header me laisse perplexe : l’encart Facebook prend plus de place que les liens « mon compte » et « mon panier » réunis !

• Le faux champ texte d’inscription à la newsletter, en dessous du carrousel, est particulièrement énervant : lorsque je clique dedans pour insérer mon adresse e-mail, une fenêtre s’ouvre et m’impose de remplir un long formulaire (oui, 8 questions pour une simple inscription à la newsletter c’est TRÈS LONG). Pas du tout décourageant.

Pimkie.fr - layer d'inscription à la newsletter

(Il y a même un bouton « Annuler » ! Ça faisait longtemps.)

• L’intégration des encarts sociaux (Facebook, Google+, Youtube, Twitter, n’en jetez plus !) est dégueulasse.

• Plus anecdotique : certaines majuscules ont des accents (NOUVEAUTÉS), d’autre pas (VIDEO, CONNECTES).

• Plus anecdotique mais amusant : on peut faire une recherche sans remplir le champ de recherche.

Bien. Comme je le disais plus haut, ma visite s’arrêtera là.

7 commentaires

Tags: , , , , , , , , , , ,

7 Responses to “Pimkie, une page d’accueil… surprenante”

  1. Ce menu de navigation qui s’ouvre à l’arrivée sur le site, ça sent très fort le client qui impose le truc : « j’ai peur que mes visiteurs ne trouvent pas alors mettez-leur sous le nez ». On a échappé au rouge qui clignote, c’est déjà ça :)
    L’offre de bienvenue qui ne s’affiche qu’au hover sur le panier, c’est aussi assez fort. On a l’impression que tout est fait pour ne pas convertir !
    Merci pour l’article.

  2. LuSyo dit :

    Hum le coup du menu ouvert au chargement de la page d’accueil ca sent plutot le bug que la demande client…

  3. Nickko dit :

    Au bureau on a ça parce que par défaut, sans JS il faut que le menu soit visible, donc il est présent dans le code source de la page et est masqué avec du JS.

    Si le JS est lent, alors on voit d’abord le menu avant qu’il ne disparaisse.

  4. charleslp dit :

    LuSyo > ce serait presque plus grave alors, parce que le menu s’ouvre au chargement sur ie8, Firefox, Chrome (PC) et Firefox, Chromium et Safari (Mac). Un bug pareil sur un tas de navigateurs en homepage du site, depuis plus d’une semaine, ce ne serait pas très sérieux.

    Nickko > c’est intéressant, ça voudrait dire que c’est une manière d’avoir le menu affiché pour les clients chez qui le JS est désactivé ?

  5. Nickko dit :

    Bien sûr, pour ne être sûr, il suffit que tu désactives le JS dans ton navigateur, mais d’un point de vue accessibilité, c’est presque une condition sine qua non.

    En fait, on doit faire la page pour que tout soit affiché, et on masque à l’aide JS.

    Jamais le contraire, il ne faut pas prévoir une page avec des éléments chargés par le JS.

    C’est la première technique qu’on utilise là où je travaille, ça couvre presque tous les sites de la sécu Belge et bien d’autres sites Belge publics.

  6. charleslp dit :

    Je ne comprends pas bien le principe.

    J’ai désactivé le JS sur PC et Mac pour tester, le résultat est le même quel que soit le navigateur : le menu ne s’ouvre plus par défaut et a un comportement tout à fait standard (il s’affiche au survol et se masque le reste du temps).

    En d’autres termes : le menu fonctionne parfaitement lorsque le JS est désactivé, et il est masqué par défaut.

    J’en reviens donc à ma question initiale : pourquoi s’ouvre-t-il lorsque l’on arrive sur la page ? Je n’ai pas l’impression que la solution soit à chercher de ce côté.

  7. Nickko dit :

    Après de petite vérification de mon côté :
    Désactivation du Javascript : le menu est fermé au chargement de la page et s’affiche au survole de la souris, il doit donc être géré en CSS.

    Il ne serait pas illogique de penser que le client ou un analyste aurait eu la magnifique idée :-p de simplifier la tâche de l’utilisateur en dépliant le menu volontairement au chargement de la page à l’aide de Javascript.

    J’ai un peu décortiqué le JS mais il est particulièrement imbuvable sur ce site et je crois bien qu’un fichier nommé popin fait apparaitre le menu juste après le chargement complet de la page.

    Sinon un exemple de page ou des choses sont masqué en JS plutôt que de les ajouter et ainsi permet de voir le contenu même si le JS est désactivé : http://bit.ly/12Hr7Tz

Leave a Reply